Aménagement du territoire

Nouvelle campagne d’adhésion au réseau des « Cybercommunes »

Le recensement, lancé par la Région au printemps 2010, a mis en avant la grande diversité, en terme de taille et de services proposés, des 1 058 lieux d’accès public à Internet disponibles sur le territoire breton. De la simple borne Internet mise à disposition dans une administration à la salle multimédia avec accueil du public par un animateur spécialisé autour d’ateliers et activités diverses et régulières, l’éventail est large.

Afin de renforcer la dynamique régionale existante au sein du réseau, la Région lance une nouvelle campagne d’adhésion au réseau des « Cybercommune » pour les espaces publics numériques (EPN).

Avant l’été, il sera proposé à chacune des collectivités et associations porteuses de ces EPN d’adhérer à la charte Cybercommune afin de bénéficier de l’animation du réseau, menée par la Région Bretagne, de formations, d’aides financières éventuelles… Afin d’apporter une meilleure visibilité et identité visuelle à ces espaces, un pack contenant différents éléments de signalétique et supports de communication (plaque, affiches, tapis de souris et clés USB logotypées…) sera également adressé à chaque signataire.

50 000 € pour l’organisation des « Etés Tic de Bretagne »

Les « Etés TIC de Bretagne » sont un événement organisé par la Région tous les deux ans autour des usages d'Internet et des TIC.

L’opération se déroulera cette année du 29 juin au 1er juillet à l'université de Rennes 2 sur la thématique du « numérique populaire ». L'objectif de cette édition est d'innover notamment dans son format en proposant aux inscrits de se joindre à des ateliers participatifs de type « forum ouvert ». Le public visé est très divers : entreprise, association, Cybercommune, collectivité, éducation nationale, éducation populaire, le monde de la culture, les bibliothécaires....

Economie et emploi

Une économie dynamique au service de filières fortes
Près de 1,3 M€ pour soutenir les projets collaboratifs des pôles de compétitivité

Outils majeurs pour susciter le travail collaboratif entre recherche publique et privée, les pôles de compétitivité ont l’ambition de faire participer de manière significative les PME, pour les rendre plus performantes, notamment à l’international. La Région consacrera 11,55 M€ en 2011 à la promotion de l’action des pôles et au soutien de leurs projets collaboratifs.

Lors de la CP du 31 mars, elle a accordé 1 292 666 € de subventions aux différents pôles. Elle a ainsi d’attribuer 917 887 € à 3 projets du pôle Valorial :

  • 234 146 € au projet DEFISTIM –développer, sécuriser et accélérer la mise en marché des stimulateurs des défenses naturelles des plantes- dont 141 900 € pour l’INRA (Rennes), 49 692 € pour le laboratoire Goëmar (Saint-Malo), 42 554 € pour Bretagne biotechnologie végétale (BBV à Saint-Pol-de-Léon).
  • 440 272 € au projet PREDICT –conception et mise au point d’une technologie pour prédire, en atelier de découpe, la qualité technologique des viandes de porc destinées à la transformation- dont 46 891 € à la Cooperl (Lamballe), 44 698 € à Edixia (Vern-sur-Seiche), 259 883 € à l’Institut du porc (Paris) et 88 800 € à l’Université de Rennes.
  • 243 469 € au projet Na-K+SVP –développement de nouvelles références réduites en sodium de saumon fumé, jambon cuit de porc, pâtés et mousses- dont 79 998 € à Nutrionix (03), 68 552 à Adria Développement (Quimper), 49 118 € à l’APPIA (Quimper) et 45 801 € à Meralliance (Quimper).

Elle a également soutenu à hauteur de :

  • 281 104 € à l’association Celadon (Brest) pour le projet SEA TEST BASE du Pôle Mer Bretagne : la base d’expérimentation en mer pour les technologies navales et de surveillance maritime et les équipements marins et sous-marins.
  • 93 765 € à l’ENST (Brest) pour le projet AAP PME d’Images et Réseaux : il s’agit d’une plateforme de gestion de contenus multimédia pour des parcours touristiques interfacés avec les principales solutions de gestion de contenus et billetteries, et intégrant les aspects d’analyse comportementale.

2,5 M€ pour 11 structures apportant un soutien technique aux entreprises innovantes

Animée par la volonté de stimuler l’innovation, la Région vient d’attribuer 2,5 M€ à 11 structures menant des actions de sensibilisation et apportant un appui technique aux entreprises. Il peut s’agir de conseils, missions d’animation de filières, ingénierie de projets, mise en relation entreprise-recherche…

Parmi les bénéficiaires, on retrouve : le Pôle agronomique Ouest, CRITT CBB Développement, CRITT Santé et la Meito de Rennes, l’ADRIA Quimper, BBV Saint-Pol-de-Léon, l’IRMA de Ploemeur, Zoopôle développement de Ploufragan, l’Institut Maupertuis de Bruz, le Pôle Cristal de Dinan et Perfos à Lannion.

Agriculture

312 583 € pour les économies d’énergie dans les bâtiments d’élevage

Afin d’aider les agriculteurs à réduire la consommation énergétique dans leurs bâtiments d’élevage et, par la même, à améliorer leurs performances économiques, la Région vient d’engager une enveloppe 312 583 €. 23 exploitations vont pouvoir en bénéficier pour des aides allant de 700 à 51 000 €. Les agriculteurs vont les utiliser pour financer le diagnostic mais aussi l’isolation, l’installation d’échangeur thermique, de chauffe-eau solaire, de pompe à vide, de ventilation centralisée ou encore pour changer leur éclairage.

200 000 € à la SAFER pour réserver des terres et aider les jeunes agriculteurs à s’installer

Chaque année, une aide de 200 000€ est accordée à la SAFER BRETAGNE pour le soutien à la constitution de réserves foncières destinées à faciliter l’installation de jeunes agriculteurs.

Ainsi, par le biais de ce dispositif, la Région prend en charge les frais financiers liés au stockage des terres mises en réserve dans l’attente d’installation de jeunes exploitants.

Un exemple : lors de la dernière commission permanente, la Région a acté le paiement des frais financiers de stockage pour la mise en réserve d’une exploitation agricole (bâtiments d’exploitation et 11 ha de terres) à Loperhet (29). Un agriculteur souhaite s’y installer en bio pour produire des pommes à cidre, des pommes à couteau, des kiwis et des noix.

Mer et pêche

240 000 € pour moderniser la flottille

Afin de pérenniser les activités de pêche dans une perspective de développement durable, la Région soutient la modernisation des pratiques et le renforcement de la sécurité à bord. C’est en ce sens qu’elle vient d’accorder 240 000 € à 13 patrons pêcheurs pour la modernisation de leur navire avec, notamment, l’installation d’alarmes de montée d’eau ou de radars, des remotorisations ou des transformations.

Parmi ces 13 dossiers, deux sont plus conséquents que les autres.

Tout d’abord, la Région aide à hauteur de 45 651 € la Scapêche (Intermarché) de Lorient à entamer la modernisation (en particulier portique et hydraulique) du TXIMISTARRI II .La transformation de la cale est également prévue pour installer des cuves réfrigérées, afin d’obtenir une meilleure qualité de conservation du produit, ainsi qu’une réfection de la carène poussée, afin d’améliorer la consommation énergétique du navire.

Une aide de 156 318 € sera également versée pour la transformation du Berceau de l’Océan de Concarneau, actuellement fileyeur, en bolincheur. Il ciblera la sardine et viendra rejoindre la petite flottille de bolincheurs de Concarneau, extrêmement performante, et qui a entamé un processus pour une écolabellisation de la pêcherie.

354 000 € pour soutenir la filière ostréicole

Pour aider les ostréiculteurs à faire face la surmortalité des jeunes huîtres à laquelle ils sont confrontés depuis 3 ans, la Région a renforcé, fin 2009, son soutien à la filière avec la mise en oeuvre d’un dispositif exceptionnel d’appui à la profession.

Après y avoir consacré 1,6 M€ en 2010, elle vient d’y dédier 354 000 € lors de la CP du 31 mars : 44 professionnels bénéficient ainsi d’un Chèque conseil-gestion de 1 000 € qui leur permet de mener un audit socio-financier de leur exploitation, pris en charge par la Région ; 94 exploitations ont également reçu une subvention de 3 000 à 5 000 €, au titre de l’aide à la reconstitution de cheptel et au réensemencement (310 000 €).

Energie

346 000 € pour 9 Espaces info énergies

Pour sensibiliser et informer le grand public, de manière neutre et indépendante, l’ADEME et le Conseil régional ont mis en place des Espaces info Energie (EIE) sur tout le territoire.

Aujourd’hui, on compte 15 implantations (Rennes, Brest, Carhaix, Morlaix, Lorient, St-Brieuc, les Pays de Fougères, Vitré, Redon, Ploërmel, Vannes, Pontivy, Centre Bretagne, Saint-Malo -ouverture 1er mars, inauguration le 6 mai-, et Quimper-Cornouaille) animées par 13 conseillers, répartis sur toute la région afin de travailler sur l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables. Une ouverture est prévue en avril-mai sur le Pays de Brocéliande.

En lien avec les collectivités, les EIE sont hébergés par différents organismes et poursuivent tous le même objectif de sensibilisation et conseil aux particuliers en matière d’économie d’énergie. Les structures porteuses peuvent être des ALE (Agences locales de l’énergie) ou des Pays (Groupement d’intérêt Public, Syndicat mixte ou association).

A noter que certains EIE couvrent plusieurs Pays (le Clé sur les Pays de Rennes, de Brocéliande et Vallons de Vilaine). A terme, l’objectif est d’avoir un EIE par pays afin de répondre aux besoins de proximité.

Lors de la commission permanente, la Région vient d’allouer la somme de 346 000 € à 9 de ces Points info énergie : Brest (35 140 €), Rennes (80 000 €), Redon (25 758€), Lorient (39 988 €), Carhaix (38 326 €), Morlaix (34 465 €), Fougères (28 896 €), Vannes (36 750 €) et Quimper (27 600 €). devraient voir le jour d’ici fin 2011-début 2012 : l’un sur les Pays de Trégor-Goëlo et Guingamp, l’autre sur le Pays de Dinan.

Trois nouveaux espaces info énergie devraient voir le jour d'ici fin 2011-début 2012 : l'un sur les Pays de Trégor-Goelo et Gingamp, l'autre sur le pays de Dinan

Transports

1,1 M€ pour l’extension de la carte KorriGo à l’ensemble du réseau TER breton

La carte billettique KorriGo est opérationnelle sur le réseau urbain rennais STAR (bus, métro, vélos), sur la moitié est du réseau TER Bretagne et sur le réseau départemental d’Ille-et-Vilaine (Illenoo). L’usager peut « charger » plusieurs titres de transport (un abonnement Uzuël pour le TER ou un carnet de 10 pour le réseau STAR. Depuis 2006, environ 250 000 cartes ont été émises dont 10 000 utilisées quotidiennement sur le TER.

La carte KorriGo s’inscrit dans une volonté forte de développement de la multimodalité, avec l’ambition d’en faire la carte bretonne des déplacements en y associant des services facilitant la chaîne de déplacement. L’extension à l’interville de proximité (St Brieuc, Vannes, St Malo…) en février 2009 a constitué une étape forte dans le déploiement de la technologie billettique et donc de l’image de modernité qu’elle véhicule. La dernière phase consistera à déployer la carte KorriGo à l’ensemble du réseau TER, routier et ferroviaire. La Région, qui vient de dégager la somme d’1,1 M€ pour y parvenir, s’est engagée sur une mise en oeuvre dès 2012. Brest Métropole Océane, Quimper Communauté et Cap L’Orient ont choisi de retenir cette technologie pour équiper leurs réseaux urbains respectifs. Il est fort probable que d’autres collectivités suivront.

En 2011, la Région Bretagne et la SNCF vont expérimenter sur quelques points d’arrêts la mise en place d’abris deux-roues avec contrôle d’accès pour faciliter l’intermodalité avec les modes doux de déplacement. Un usager TER du périurbain rennais pourra se déplacer à la gare la plus proche de son domicile avec son propre vélo qu’il stationnera dans l’abri accessible grâce à sa carte KorriGo. Ensuite, en gare de Rennes, il pourra utiliser le système de location de vélo mis en place par Rennes Métropole (VéloStar) également accessible avec sa carte multimodale.

Lycées

Travaux dans les lycées : 11,5 M€ d’investissements lancés

Inscrits au PPI –Programme prévisionnel des investissements- dans les lycées sur la période 2010-2014, les opérations d’aménagement, rénovation et extension des bâtiments d’enseignement, restaurants et internats, mobilisent 11,5 M€ à l’issue de cette Commission permanente. Cette enveloppe concerne à la fois des travaux dans les lycées publics, financés entièrement par la Région, et dans les lycées privés, subventionnés à 50 %.

Environnement

Eco-Faur 2010 : 79 projets sélectionnés et subventionnés à hauteur de 6,6 M€

A travers son dispositif Eco-Faur, le Conseil régional accompagne, depuis 2005, le développement des collectivités locales pour la réalisation d’opérations d’aménagement et d’urbanisme durable. Au terme de l’appel à projets 2010, 79 projets ont été sélectionnés et ont bénéficié d’une aide régionale pour un montant total de 6 652 633 €.

Trois types d’opérations sont subventionnés, jusqu’à 100 000 € :

  • 31 projets d’équipements publics (subventionnés à hauteur de 15%) ;
  • 41 projets d’espaces publics (subventionnés à hauteur de 30%) ;
  • 7 projets de nouveaux quartiers (subventionnées à hauteur de 25%).

74 241 € alloués à quatre Contrats nature pour la protection de sites ou d’espèces

La Bretagne possède un patrimoine naturel exceptionnel dont la protection et la valorisation sont depuis longtemps une priorité du Conseil régional. Au-delà de la reconquête de la qualité de l’eau, cette politique intègre quatre autres grands axes : préservation du patrimoine naturel et valorisation des paysages, éducation et amélioration de la connaissance en environnement, gestion des déchets et maîtrise de l'énergie.

C’est dans ce cadre que la Région vient d’allouer plus de 209 000 € pour la préservation de la biodiversité dont 74 241 € à différents Contrats nature bretons.

Parmi eux, le Contrat nature pêche à pied mené par l’association costarmoricaine Vivarmor nature qui reçoit ainsi 5 251 €, le Groupe mammalogique breton qui perçoit 30 000 € pour son Contrat nature chauve-souris, 30 000 € également pour le Groupe d’études des invertébrés armoricains et son Contrat nature sur les invertébrés du littoral sableux, enfin 8 990 € au syndicat mixte du Grand site Gâvres-Quiberon pour l’opération Life nature et le maintien de la biodiversité littorale sur le site.

58 482 € pour la réserve naturelle régionale du Sillon de Talbert

La Région consacre 58 482 € aux travaux de valorisation qui démarrent sur la réserve naturelle régionale du Sillon de Talbert ainsi que pour sa gestion annuelle. Premier site naturel classé Espace remarquable de Bretagne, ce cordon dunaire exceptionnel est géré par le Conservatoire du littoral.

40 000 € pour l’Observatoire des oiseaux marins nicheurs de Bretagne

Une dotation de fonctionnement de 40 000 € est alloué à l’Observatoire des oiseaux marins nicheurs de Bretagne mis sur pied, depuis 1994, par Bretagne Vivante SEPNB. Cet observatoire assure le suivi de 17 espèces. Les données sont ensuite valorisées au sein de l’Observatoire régional de la Biodiversité, porté par le GIP Bretagne Environnement.

18 000 € à Bretagne Grands migrateurs

L’association Bretagne Grands migrateurs reçoit 18 000 € de subventions pour la coordination de ses programmes. Créée en 2008, BGM (ex Ouest Grands Migrateurs Bretagne-OGMB, née en 1995) est une association pour la gestion et la restauration des poissons migrateurs en Bretagne. Elle est chargée de la coordination des actions du volet « poissons migrateurs » du Contrat de Projet Etat-Région 2007-2013 dans les départements bretons.

Les objectifs poursuivis sont l’évaluation et le suivi des populations piscicoles, la restauration des axes de circulation des poissons, le soutien des effectifs, la restauration et la préservation du milieu aquatique, la valorisation et gestion de la ressource piscicole, la communication pour une meilleure sensibilisation aux milieux aquatiques.

Logement

600 000 € pour l’amélioration de l’habitat privé

Le 28 juillet 2008, la Région a signé avec l'ANAH (l’Agence nationale de l’habitat) une convention de mandat de gestion des aides régionales à l'amélioration de l'habitat privé en Bretagne qui a pour objet de simplifier l'instruction des dossiers de demandes de subventions et de réduire les délais de paiement des aides aux propriétaires (instauration d'un guichet unique). 

Lors de la commission permanente, la Région a affecté 600 000 € dans ce dispositif qui vise à l’amélioration de l’habitat privé en Bretagne.

Tourisme

Plus de 1 M€ pour améliorer en qualité les offres d’hébergement et de loisirs

Au titre de la modernisation de l’offre et des services, une vingtaine d’hôtels et campings se répartissent une enveloppe de plus de 1 M€ pour réaliser des opérations d’aménagement ou d’extension. Citons, par exemple, à Quiberon, la modernisation, la mise aux normes et l’aménagement d’un espace bien-être au sein de l’hôtel Europa (128 000 € de subventions) et, à Névez, la création d’un hôtel (111 000 € d’aides).

Nautisme Atlantique : une conférence européenne à Brest en octobre prochain

La Région et le Département du Finistère organisent les 26 et 27 octobre à Brest, dans le cadre du programme européen NEA2 (Nautisme Espace Atlantique), la première conférence européenne sur les enjeux et opportunités de la filière dans les régions littorales atlantiques. La Bretagne est chef de file de ce projet communautaire NEA2 qui associe 23 partenaires et arrive à son terme fin 2011. L’objectif est de faire de cette filière économique et touristique une référence internationale.

Patrimoine, culture et sport

Patrimoines : la Région accompagne les actions de sensibilisation et formation

Au coeur du domaine de Kerguéhennec, l’atelier régional de restauration de Bignan, spécialisé dans les statues en bois polychrome, est aidé à hauteur de 145 000 € pour ses actions en faveur de la sensibilisation et de la formation aux patrimoines. Ce même programme permet d’aider l’association Adramar, basée à Domagné (35), sur son projet d’atlas archéologique sous-marin breton et pour toutes les autres actions de valorisation conduites dans ce domaine (137 000 € d’aides).

Orchestre de Bretagne : 1,7 M€ pour la programmation 2011

L’Orchestre de Bretagne, très largement financé par le Conseil régional, est soutenu à hauteur de 1,7 M€ au titre de son projet artistique et culturel pour l’année 2011.

Sports et jeux traditionnels de Bretagne : aide annuelle de 43 500 € à la FALSAB

La FALSAB bénéficie d’une aide annuelle de 43 500 € pour assurer ses missions de promotion et développement des sports et jeux traditionnels bretons : palets, boules, sports de force, jeux sur table. Cette confédération, basée à Carhaix, est au croisement du sport, des jeux, de l'histoire, de l'identité et de la langue bretonnes. L'une de ses actions est de faire connaître ces sports et jeux auprès des enfants, via des interventions dans les écoles. La FALSAB a fêté son 80ème anniversaire en 2010 à Pontivy.

Fêtes traditionnelles : Goueliou Breizh conventionne sur 3 ans avec la Région

Basé à Perros-Guirec, Goueliou Breizh a conventionné avec la Région sur 3 ans. La Fédération des Comités de Fêtes Traditionnelles de Bretagne, qui regroupe à ce jour près de 50 organisations, se verra aider à hauteur de 111 000 € sur 2011, 2012 et 2013, afin de pouvoir inscrire son projet associatif dans la durée.

Une aide de 40 000 € pour que la Maîtrise de Bretagne chante sur tout le territoire

La volonté de la Région étant de diffuser le plus largement possible spectacles et concerts, la Maîtrise de Bretagne est aidé à hauteur de 40 000 € pour que ces jeunes choristes, formés à Rennes, puissent se produire ailleurs en Bretagne.

108 000 € pour la production cinématographique et le doublage en breton

La Région alloue la somme de 108 000 € pour trois doublages en breton mais aussi pour la production de deux documentaires et d’une série pour enfants.

Les trois doublages concernent :

  • le film d’animation « Laban ha Labolina » (6 500 €), dessin animé suédois de Lasse Persson tiré du livre pour enfants « Lilla spöket Laban » ayant remporté un grand succès en Suède. Diffusion dans les cinémas par Daoulagad Breizh.
  • le documentaire Mandela, au nom de la liberté » de Joël Calemttes, diffusé en avril par Brezhoweb.
  • le documentaire « Irak, le retour d’Allah » (5 720 €), de Franck Berruyer et Jean-Pascal Bublex sur les Chiites d'Irak. Diffusé par Brezhoweb.

Côté productions en langue bretonne, la Région finance :

  • Erwan (15 000 €), documentaire de 26’ produit par Kalanna. Portrait d'Erwan, étudiant en droit de 23 ans, atteint d'une myopathie et capitaine de l'équipe brestoise d'électro-foot. Diffusé sur France 3.
  • Allah's kanañ (11 000 €), reportage de 26’ produit par Gwengolo Filmoù et France 3 Bretagne, consacré au voyage de la chorale Allah's Kanañ en Irlande. Diffusé sur France 3.
  • Mouchig dall (65 000 €), 6ème saison de la célèbre émission en breton pour les enfants de 5 à 12 ans produite par JPL Films. Diffusée par France 3 entre septembre 2011 (38 épisodes) et juin 2012, le mercredi matin à 8 h 30.
     
76 000 € pour aider l’édition en breton

La Région Bretagne a décidé d’allouer plus de 76 000 € à l’édition en breton. Concrètement, 23 671 € vont directement à l’édition en breton et 30 000 € en soutien au fonctionnement et aux activités des éditions associatives Ar Falz/Skol Vreizh.

La politique d'aide à l'édition en breton ou en gallo permet de soutenir les maisons d'éditions pour l'impression de leurs ouvrages :

  • Al Liamm : « Al Loar en Islonk » (497 €), ouvrage créé par la troupe de théâtre, « La Obra », en breton et en maya, à partir de la pièce de théâtre du même nom.
  • An Alarch : « Ma bloavezh konikl e Korea » (508 €), album jeunesse de Sylvie Servan-Schreiber et Lilas Yong, traduit par Gireg Konan.
  • An Alarch: « An ti a drizek siminal » (161 €), réédition d'un policier de R. Hemon.
  • Skol Vreizh : « Les Bretonnismes » (1 021 €), ouvrage à succès de Hervé Lossec.
  • Skol Vreizh: « Traduire en breton - Fañch Morvannou dans le texte » (484 €), livre-hommage à Fañch Morvannou.

International

Mi-juillet, Bretons du Japon organise une manifestation de soutien aux sinistrés

L’association Bretons du Japon bénéficie d’une subvention de 15 000 € pour organiser différentes manifestations culturelles -dont deux concerts de Nolwen Corbel à Tokyo- à la mi-juillet, lors du déplacement annuel du Président Le Drian au Japon.

L’événement, initialement programmé mi-mai à l’occasion de la Fête de la Bretagne, a été reporté en raison du récent séisme et de ses conséquences dramatiques. Il sera organisé en soutien aux populations sinistrées.

Jeunesse

219 000 € pour la mobilité internationale et la formation des jeunes

La Région Bretagne consacre 219 000€ à la mobilité internationale des jeunes apprenants.

411 bénéficiaires ont ainsi été accompagnés sur des dispositifs, soit de mobilité sortante collective (mobilité des apprentis, filière sanitaire et sociale, formation continue), soit de mobilité sortante individuelle (bourses Télémaque et Ulysse).

79 034 € consacrés à la mobilité collective

  • 107 apprentis, dont 33 Compagnons du Devoir partis en voyage d’étude pour découvrird en Europe, des techniques professionnelles spécifiques (18 apprentis charpentiers 2e année en Allemagne et 15 apprentis couvreurs 2e année en Belgique).
  • 16 stagiaires de la formation continue, dont 13 stagiaires horlogers rhabilleurs haut de gamme 1ère année de l’Ecole Charles Edouard Guillaume de Fougères qui ont effectué un voyage en Suisse en vue de renforcer leur savoir technique.
  • 88 étudiants en formations sanitaires et sociales, notamment 46 élèves aides-soignants de l’Institut de formation en soins infirmiers (IFSI) de Pontivy, qui ont découvert l’organisation du système éducatif sanitaire en République Tchèque. 140 385 € consacrés à la mobilité individuelle
  • 70 465 € pour 48 bourses Ulysse attribuées à des étudiants de niveau L2 validé, inscrits dans un établissement d’enseignement supérieur de Bretagne. Sur les 11 étudiants de Télécom Bretagne à Brest, 7 ont choisi un séjour d’études en Chine, Canada, Colombie ou Chili et 4 sont partis en stage en Australie ou Nouvelle Zélande.
  • 69 920 € pour 152 bourses Télémaque accordées pour un stage en entreprise d’au moins 4 semaines à l’étranger au bénéfice des élèves de filière professionnelle (CAP, BEP, Bac Pro) ; 22 de ces bourses concernaient des Bac Pro restauration du lycée professionnel La Closerie de Saint-Quay-Portrieux pour un stage de 5 semaines en Grande-Bretagne.
 

Modifié le


Partagez ce contenu