Patrimoine maritime breton
La Région accompagne 14 projets préservant les héritages littoraux

Parmi les 14 lauréats de l'appel à projets lancé par la Région, 8 communes littorales et associations s'engagent, urgence oblige, dans la restauration d'ouvrages maritimes -cales, quais, forts, moulins à marée, phares...-. Certains projets vont plus loin : au-delà de la conservation du bâti, ils visent sa mise en valeur. Il s'agit, à Douarnenez, de transformer une ancienne conserverie en centre culturel dédié à la sardine, et depuis Brest et Saint-Malo, de développer le transport de marchandises à la voile ou de créer un circuit d'archéologie sous-marine. Pour le Conseil régional, ces initiatives redonnent vie aux héritages littoraux tout en constituant des leviers essentiels de développement local.

"La seule compétence des Régions, en termes de patrimoine, concerne l'inventaire", a rappelé la vice-présidente Maria Vadillo "mais en Bretagne, nous considérons qu'il est de notre responsabilité de faire fructifier cet héritage, extrêmement riche, que les générations passées nous ont légué".
Aider à la réalisation d'actions qui permettent à la fois une valorisation culturelle, touristique et économique des héritages littoraux, c'est l'objectif que s'est fixé la Région à travers ce premier appel à projets, doté de 715 000 € et lancé en juin 2014 auprès des collectivités locales et associations. En septembre dernier, 25 porteurs de projet ont répondu dans 3 catégories pour conserver, valoriser mais aussi innover dans les usages. L'aide régionale peut atteindre 60% du coût des projets, plafonnée à 80 000 € par opération.

Restaurer, à condition qu'il y ait valorisation, par et pour les Bretons ou amis de la Bretagne

Quatorze initiatives, suffisamment mûries, ont été retenues dans un premier temps (cf. catalogue ci-joint). Dans la catégorie "conservation", les 8 chantiers sélectionnés supposent, de la part de communes aux budget souvent modestes, des investissements lourds (de 170 000 à 200 000 €). Dans ces cas-là, l'aide est ressentie comme un véritable levier pour passer à l'action et atteint le plafond de 80 000 € de subventions.
Les 6 projets retenus dans les catégories "valorisation"et "innovation" varient, côté coûts, de 419 000 €, pour le chantier ambitieux et structurant de Douarnenez (80 000 € d'aides) à 43 000 €.

Un appel à projets, original en France, reconduit et enrichi en 2015

Cet appel à projets est reconduit en 2015 avec une 4e catégorie sur la connaissance du patrimoine maritime, en lien , avec le service de l'Inventaire de la Région. Les candidatures sont ouvertes jusqu'au 1er septembre, ce qui laisse le temps à une dizaine de porteurs de projets, "recalés" en 2014, de peaufiner leurs dossiers pour le présenter de nouveau. Au-delà du soutien financier, la Région apporte conseil et ingénierie aux candidats.

L'idée, globale, est de faire vivre et se développer le concept même de patrimoine maritime, né en Bretagne il y a une trentaine d'années, avec la protection, nationale, de navires classés Monuments Historiques et les premiers rassemblements de voiliers traditionnels. A travers cet appel à projets, la Région a pour ambition de voir la Bretagne redevenir LE laboratoire des initiatives innovantes dans ce domaine.

En savoir plus sur www.bretagne.fr, rubrique appels à projets

La Bretagne : 2 700 km de côtes, 800 îles et ilôts,
plus de 3 000 édifices classés Monuments Historiques.