Filière audiovisuelle
« Le Soleil se lève à l'Ouest », journée régionale du cinéma à Brest

Le 14 novembre 2015 à Brest, la Bretagne fête son cinéma ! A l'occasion de cette 3e édition de la Journée régionale du cinéma, découvrez onze documentaires, courts et longs métrage produits ou tournés en Bretagne.

Visuel 2015 de la journée régionale du cinéma "Le Soleil se lève à l'Ouest"
DR

La vitalité de la création cinématographique et audiovisuelle en Bretagne se confirme d'année en année. Une dynamique liée à l'activité de l’ensemble des professionnels de la filière : producteurs, réalisateurs, comédiens et techniciens. Elle est aussi encouragée par la Région Bretagne depuis de nombreuses années : c'est l'une des Régions françaises qui mènent une politique active en faveur des industries culturelles notamment de l’audiovisuel. Pour la troisième année consécutive, « Le Soleil se lève à l'Ouest » met un coup de projecteur sur les documentaires, courts et longs métrages produits ou tournés en Bretagne avec le soutien du Fonds régional d'aide à la création cinématographique et audiovisuelle (Facca). Le 14 novembre à Brest au cinéma les Studios, cette  journée régionale fera découvrir gratuitement au plus grand nombre (dans la limite des places disponibles) un panorama de onze films «made in Bretagne», sortis en 2015.

Pratique : Cinéma Les Studios, 136, rue Jean-Jaurès à  Brest, samedi 14 novembre 2015. Séances gratuites de 11h à 23 h.

Le  « Soleil se lève à l'Ouest » est organisé par la Région en partenariat avec les cinémas les Studios et  les associations Zoom Bretagne-Cinéphare et Côte Ouest.

Des séances non stop de  11 h à 23 h

11h à 16 h - Documentaires

« Saigneurs » - 11 h

De Vincent Gaullier et Raphaël Girardot, 2015, long-métrage documentaire, 90’ Produit par Iskra et Mille et une films

De tous, le pire travail qui soit parce que pénible, dangereux, sous-payé, précaire, dévalorisé et complètement nié par notre société de consommation... C’est le travail de l’abattoir.

« Au maille » - 14 h

De Marie Helia, 2015, documentaire, 30’. Produit par Paris Brest productions

Silhouettes familières de l’architecture de Brest, les ateliers de l’arsenal, « Les capucins », lieu de labeur où ont trimé des générations de brestois et de finistériens, se métamorphosent. Cette histoire rencontre les hommes et les femmes qui ont oeuvré dans ces ateliers, ils sont toujours les messagers de la mémoire du site, ils racontent leur vie ici, l’apprentissage, les machines, les amis, les grèves, la fierté d’un savoir faire reconnu de tous, ils racontent le maille quoi !

« L’Espionne aux tableaux »

De Brigitte Chevet, 2015, documentaire, 52’. Produit par Abers Images

Assistante au musée du Jeu de Paume durant la guerre, Rose Valland a suivi à la trace les tableaux et oeuvres artistiques des Juifs spoliées par les nazis au péril de sa vie. Puis, elle a sillonné l’Allemagne en ruines pour retrouver les oeuvres disparues.Nommée capitaine Beaux-arts de l’armée française, elle s’est entêtée, souvent seule, à «sauver un peu de la beauté du monde». Des 100 000 oeuvres d’art expédiées en Allemagne, 60 000 reviendront en France grâce à son inlassable activité.

16 h Courts métrages

« Captain 3D »

De Victor Haegelin, 2015, court-métrage d’animation, 3’. Produit par Partizan films et JPL films

Captain 3D est un super-héros qui nous rappelle nos comics préférés ! Lorsqu’il enfile ses lunettes relief, un monde nouveau s’anime en 3D et donne vie à la plus charmante des jeunes filles qu’il doit sauver des tentacules d’un monstre effrayant.

« Sire Gauvain »

De Martin Beilby, 2014, court-métrage de fiction, 30’ Produit par TFD films
Le jeune Gauvain accepte un défi lancé par un mystérieux Chevalier Vert qui permet à tous de le frapper avec sa hache, à condition de subir de sa main le même coup un an et un jour plus tard. Gauvain accepte et le décapite d’un seul coup. Mais le Chevalier se relève, ramasse sa tête et rappelle à Gauvain son rendez-vous pour dans un an…

« Tu tournes en rond dans la nuit et tu es dévoré par le feu »

De Jonathan Millet, 2015, court-métrage de fiction, 20’ Produit par 5J productions
Syd erre. Il est en colère, mais personne ne l’entend. Il cherche un endroit où dormir mais il cherche surtout un sens à son existence. Alors il tourne en rond et crie dans la nuit.

« Azurite »

De Maud Garnier, 2015, court-métrage de fiction, 25’ Produit par Offshore

Salomé, 15 ans, travaille dans l’atelier de son père, un peintre célèbre pour son bleu. Mais voilà quelques temps que le peintre, trop âgé, n’est plus capable de fabriquer sa fameuse couleur, mettant en péril son atelier. Salomé se met alors à espérer que son père lui transmette son secret jusque là jalousement gardé...

« Lueurs »

De Olivier Broudeur et Anthony Quéré, 2015, court-métrage, 16’. Produit par Mezzanine Films

Vanessa, 18 ans vient juste de sortir de prison et est hébergée chez sa demi-soeur qu’elle ne connaît pas bien. Toutes les nuits, captivée par les lumières, le bruit et la fureur, elle renaît.

« D’ombres et d’ailes »

D’Élice Meng et Éléonora Marinoni, 2015, court-métrage d’animation, 13’ Produit par Vivement lundi !

Au coeur d’une peuplade d’oishommes, Moann, l’indignée, voit ses ailes disparaître et d’étranges craquements s’opérer sous ses pattes. Dans cette société où seules importent la taille et l’ambition des ailes, Ciobeck le nihiliste voudrait la protéger. Mais comment survivre dans une terre stérile, peuplée d’esprits « encavernés » ?

Soirée Longs métrages

18 h « Crache coeur »
Film suivi d'une rencontre avec la réalisatrice

De Julia Kowalski, 2015, drame, 80’ Avec Liv Henneguier, Yoann Zimmer, Andrzej Chyra.  Produit par Les Films de Françoise, distribué par Zootrope films

Rose, jeune fille au désir trouble, s’immisce dans la vie d’un ouvrier polonais qui recherche son fils.

20 h « Suite Armoricaine »
Film suivi d'une rencontre avec l'équipe du film

de Pascale Breton, 2015, drame, 148’ (sortie le 24 février 2016) Avec Valérie Dréville, Kaou Langoët et Elina Löwensohn Produit par Zadig Films en coproduction avec Sylicone Distribué par Météore films

Une année universitaire à Rennes vécue par deux personnages dont les destins s’entrelacent :
Françoise, enseignante en histoire de l’art, et Ion, étudiant en géographie. Trop occupés à fuir leurs fantômes, ils ignorent qu’ils ont un passé en commun.

La Région Bretagne aime l’audiovisuel et le cinéma

La Région Bretagne soutien la création cinématographique et audiovisuelle sous toutes ses formes, via son fonds d’aide à la création cinématographique et audiovisuelle (Facca), doté de plus de 3 M€  mais aussi à travers l’Accueil des tournages en Bretagne qui apporte son appui logistique gratuit (recherche de décors, de comédiens et techniciens...) aux équipes qui veulent tourner en Bretagne. Pour être recevables, les projets soutenus par le Facca doivent remplir des conditions liées au territoire : auteur/réalisateur habitant la Bretagne, producteur en Bretagne, tournage pour partie en Bretagne ou techniciens et comédiens recrutés en Bretagne. Chaque année, environ 20 fims courts, 30 films documentaires, 7 longs métrages et 5 projets audiovisuels (fiction et série d'animation) obtiennent une aide à la réalisation et des aides à l'écriture (une vingtaine) et au développement (une dizaine) sont par ailleurs attribués.

Tags : Arts et culture

Publié le


Partagez ce contenu