Environnement
Les lauréats des Trophées bretons du développement durable

Le 3 novembre, les 10e Trophées bretons du développement durable ont récompensé cinq projets exemplaires. Découvrez les lauréats.

Affiche des 10e Trophées bretons du développement durable

Pour la 10e année consécutive, la Région, l'Etat et l'Ademe récompensent des projets bretons qui innovent en matière de développement durable. Créés en 2005, les Trophées bretons du développement durable encouragent et valorisent les actions innovantes en matière de développement durable. Les projets proposés devaient s'inscrire dans la durée et être envisagés au travers de quatre dimensions : économique, sociale, environnementale et à travers sa qualité démocratique.

Le thème 2015 : le changement climatique

Le 3 novembre, quatre trophées ont ainsi été remis, dans quatre catégories : établissement d'enseignement, association, entreprise et acteurs publics. Un prix spécial, répondant à la thématique choisie pour le concours, sera également décerné. Cette année, en écho à la Conférence du climat (Cop 21), le changement climatique sera à l'honneur.

Outre la visibilité offerte par la récompense, une vidéo de 2 minutes sera réalisée pour permettre aux lauréats de mieux diffuser leurs projets. 

Les lauréats 2015 

Association : Recyclerie Un peu d'R (Finistère) :
Mise en place d'un circuit de récupération et de remise en état d’objets de la vie courante auprès des particuliers, entreprises et acteurs publics.

Entreprise : Breizh Phenix (Ille et Vilaine) :
Intermédiaire entre les producteurs, les vendeurs et les associations pour offrir une seconde vie aux produits en fin de cycle de consommation.

Acteur public :  MEDEFI (Ille et Vilaine) :
Création de "mon autre BUREAU", un espace de travail partagé

Établissement d'enseignement : Collège Roz Avel de Guerlesquin (Finistère) :
Étude du changement climatique en Bretagne à travers les âges et de son impact sur le littoral breton.

Prix du jury : Enercoop Bretagne (Ille et Vilaine) :
Mise en place d'une toiture photovoltaïques de près de 2 000 m² sur le bâtiment de la Biocoop de Melesse grâce à un investissement citoyen. Le projet est connu sous le nom "soleil du grand ouest".