Forum international de la Cybersécurité -FIC 2016-, les 25 et 26 janvier à Lille
La dynamique du Pôle d'excellence cyber s'expose à Lille

La Bretagne montre ses ambitions au 8e Forum international de la cybersécurité (FIC), qui se tient à Lille ces 25 et 26 janvier. Jean-Marc Todeschini, Secrétaire d'État auprès du ministre de la Défense, et Bernard Pouliquen, Vice-président de la Région Bretagne, ont officiellement inauguré, ce midi, la présence du Pôle d'excellence cyber au FIC 2016 : un plateau de 250 m² sur lequel le Ministère et le Conseil régional ont réuni 29 entreprises, structures de recherche, grandes écoles..., dont 25 bretonnes, pour démontrer, durant ces deux jours, tous leurs savoir-faire. À cette occasion, une nouvelle chaire -la 4e ouverte dans le cadre du pôle- dédiée à la cybersécurité des infrastructures critiques a également été lancée.

Lancement de la chaire "Cybersécurité des infrastructures critiques" du Pôle d'excellence Cyber DR-CRB

La Bretagne s'affirme aujourd'hui comme un territoire de référence nationale et européenne (cf. carte interactive). Les entreprises et structures présentes au FIC 2016, dont la 8e édition est dédiée à la sécurité des données et à la protection de la vie privée, en font toutes la démonstration.

Parmi celles-ci, on peut citer l'entreprise brestoise Diateam, dont le savoir-faire en matière de formation à la simulation d'attaques cyber est reconnu au niveau national. Elle a notamment équipé le Centre commun de gestion de crise cybernétique de Vannes. L'entreprise Siepel, de la Trinité-sur-Mer, bénéficie, de son côté, d'une renommée internationale, pour la mise en place de salles sécurisées. Elle réalise une grande part de son chiffre d'affaires à l’export...

Toutes ces entreprises développent des solutions indispensables pour la sûreté nationale mais proposent aussi des services utiles à la vie quotidienne, comme l'entreprise rennaise Nov'It qui travaille à la protection des mobiles.

Dans une société où le numérique est omniprésent, la cybersécurité est une filière en pleine expansion, créatrice d'emplois. L'entreprise AriadNext (Rennes)en est l'illustration. Alors qu'elle développe des solutions de contrôle automatique de documents d'identité, elle a triplé ses effectifs en quelques années.

La Bretagne a su saisir l'opportunité de l'émergence de ces nouveaux besoins pour fédérer toutes les compétences présentes sur son territoire et devenir un territoire attractif pour les entreprises du secteur. La Start-up parisienne InThreat a, par exemple, expressément choisi de venir s'implanter à Rennes, l'an dernier, pour être au cœur de la “Cyber valley”.

Ce n'est donc pas un hasard si le Pôle d'excellence cyber, dont l'ambition est de développer la filière cyber en France en fédérant tout ses acteurs, s'est implanté en Bretagne ! Car au-delà d'un vivier d'entreprises très riche, la région peut également se targuer d'héberger les meilleurs écoles et centres de recherche.

Eau, énergie, santé... : une chaire pour développer la cybersécurité des “opérateurs d'importance vitale”

Santé, gestion de l'approvisionnement en eau ou en énergie, transports publics.... : regroupées sous le nom d'opérateurs d'importance vitale (OIV), ces services indispensables au bon fonctionnement d'une nation font l'objet d'une attention particulière dans la Loi de programmation militaire, qui les oblige, dorénavant, à mettre en œuvre des mesures de sécurité. C'est l'objet de la 4e chaire lancée, aujourd’hui, dans le cadre du Pôle d'excellence cyber : la chaire “Cybersécurité des infrastructures critiques”.

Portée par Télécom Bretagne en collaboration avec Télécom Paris Tech et Télécom SudParis ainsi que 7 partenaires industriels (Airbus, Alcatel-Lucent, Amossys, BNP, EDF, La Poste et Orange) et la Région Bretagne, cette chaire contribuera au développement, au niveau international, des activités de recherche et de formation. Son objectif est d'apporter des solutions concrètes, non plus statiques comme c'est le cas aujourd’hui, mais capables de s'adapter dynami-quement aux changements de l’environnement de risques.

Les 29 exposants de l'espace Pôle d'excellence cyber au FIC 2016

  • 16 entreprises : 6cure, Akerva - Alten SIR GSS, Amossys, AriadNext, Cardelya, Claranet, Diateam, Gfi, InThreat, Nov'IT Groupe Teclib', Opale Security, Rubycat- Labs, Secure-IC, Siepel, Systancia et Tevalis ;

  • 5 structures de recherche et formation : Centrale-Supélec, ENSIBS, INRIA, INSA et Télécom Bretagne ;

  • 3 grands groupes partenaires du Pôle d'excellence cyber : Airbus Defence and Space - CyberSecurity, Nokia, DCI (Défense Conseil International) ;

  • 5 entités du Ministère de la Défense : Direction générale de l'armement, École des Transmissions, École navale, Réserve citoyenne cyber, Écoles de Saint-Cyr Coëtquidan.

La Bretagne : un territoire de référence et de savoir-faire en matière de cybersécurité

Plus de 120 entreprises spécialisées dans la cybersécurité, 13 équipes de recherche académique, 200 chercheurs travaillant sur cette thématique, une offre de formation étoffée, la présence de l'expert technique du Ministère de la Défense (DGA Maîtrise de l'information à Rennes), de centres de formation militaire d'excellence (Saint-Cyr Coëtquidan, École navale, École des transmissions...), l’implantation de grands groupes tels que Thales, DCNS, Orange, Nokia sur son territoire : la Bretagne présente un terreau fertile pour la montée en puissance d'une filière cybersécurité aux besoins grandissants.

Alors que le Ministère de la Défense a inscrit la cybersécurité comme l'une des priorités de son livre blanc, la Région l'a accompagné dans l'implantation d'un Pôle d'excellence cyber en Bretagne. Ce pôle, de portée nationale et à rayonnement international, vise à fédérer et structurer l'ensemble des acteurs de la recherche, de la formation et du développement économique avec pour objectifs de :

  • Optimiser l’utilisation des moyens et le développement des compétences cyber du ministère présents en Bretagne en y concentrant les unités ;
  • Stimuler la recherche, la formation et l’innovation en s’appuyant sur un tissu académique et industriel dense et favoriser le développement de la filière industrielle, y compris à l’export ;
  • Créer un cursus de formation à la conduite des opérations et à la gestion des crises cyber qui sera ouvert aux partenaires publics ou étrangers ;
  • Déployer et exploiter une capacité de formation, d’entraînement et de perfectionnement simulée en cyberdéfense.