Grand projet routier
RN164 : nouvelle étape de la mise à 2x2 voies franchie à Loudéac

La mise à 2x2 voies de la fameuse route nationale, qui dessert la Bretagne d'Est en Ouest, avance à pas cadencé : la déviation de Loudéac a été inaugurée le 10 février, tandis que le projet avance sur les autres sections. Objectif : finaliser l'engagement des travaux sur tout l'itinéraire, à l'horizon 2020.


Région Bretagne

Le passage à 2x2 voies de la déviation Nord de Loudéac, terminé cet automne et inauguré officiellement ce mercredi 10 février 2016, marque une nouvelle étape ! Grand projet routier pour l'accessiblité de la Bretagne, l'aménagement de la RN164 entre Châteaulin et Montauban-de Bretagne est un énorme chantier. Il vise à la fois à favoriser le développement économique du territoire et à améliorer les conditions de circulation des usagers. La route express réduira les temps de parcours des habitants du Centre-Bretagne vers les emplois, services et équipements des agglomérations bretonnes et facilitera l'accès des entreprises.

Toutes les sections en chantier à l'horizon 2020

Aujourd'hui, 98 km soit 60 % des 162 km de l’itinéraire ont déjà été aménagés. L’État et la Région Bretagne, à la suite du « Pacte d’Avenir pour la Bretagne », se mobilisent pour terminer l’aménagement intégral de l’itinéraire : un effort financier considérable (voir encadré). Le chantier avance maintenant pour finaliser les sections en cours, comme Saint-Méen et Loudéac,et engager les travaux sur toutes les sections restant à élargir. Objectif : l'engagement de la quasi-totalité des travaux de mise en 2x2 voies de la désormais mythique route express, à l'horizon 2020.

Le financement du projet

Près de 237 M€ sont inscrits au Contrat de Plan État-Région 2015-2020 pour terminer les travaux en cours, finaliser des projets sur toutes les sections restant à élargir et entamer des chantiers dans tous les secteurs, à l’exception de celui de Mûr-de-Bretagne où la multiplicité des enjeux ne permettra pas d’être prêt à cet horizon. Un effort financier considérable, assumé à 50 % par l’État et 50 % par la Région Bretagne (la mise à 2x2 voies de la déviation Nord de Loudéac s'élève à 12,5 M€.

Un gain de temps

Le passage de 2x1 voie à 2x2 voies permettra un gain de temps de 45 mn pour les  véhicules légers et de 55 mn pour les poids lourds, réduisant le temps pour parcourir tout le trajet de la RN 164 de 2h15 à 1h30 pour les premiers et de 2h45 à 1h50 pour les seconds.

Performance environnementale

La performance environnementale faisait partie des critères de sélection : l'entreprise retenue a mis au point et utilisé un béton moins générateur de gaz à effets de serre pour réaliser la déviation de Loudéac.

Les tronçons en projet

  • Les sections à 2 x 2 voies déjà existantes - 102 km
  • Les chantiers en cours - 4 km
    Saint-Méen-le-Grand - Début des travaux en janvier 2014 pour mise en service mi-2017
  • Les sections restant à élargir  - 56 km
    -
    Merdrignac - Étude débutée en 2013, déclaration d'utilité publique (DUP)  en 2017, début des premiers travaux en 2020
    - Plémet  - Étude débutée en mars 2013, DUP en 2016, début des travaux en 2019/2020
    - Mûr-de-Bretagne - Étude débutée en décembre 2012, DUP en 2017
    - Rostrenen - Étude débutée en février 2012, DUP en 2015, début des travaux en 2018/2019
    - Châteauneuf-du-Faou - début des travaux en 2017 pour mise en service en 2020

Les étapes d'un projet routier

Diagnostic initial et étude de variantes de tracé (environ 1 an) ;  concertation avec les élus, les associations et le public (environ six mois) ; étude plus approfondie de la variante retenue (6 à 9 mois) ; concertation avec les autorités administratives et environnementales (6 à 9 mois) ; déclaration d’utilité publique et enquête publique  (6 mois) ; autres phases d'études avant début des travaux (2,5 à 3 ans) ; acquisitions foncières (2 ans) ; autorisations (liées à la loi sur l’eau et à la protection de la nature), diagnostic voire fouilles archéologiques, constitution des dossiers de consultation des entreprises et passation des premiers marchés publics, remembrements éventuels (2,5 à 3 ans) : les étapes précédant le lancement d'un chantier routier demandent entre six et sept ans, et les travaux pour réaliser un tronçon entre deux et quatre ans.