Adrien Duquesnel

L'illettrisme en entreprise : l'affaire de tous

Le CESER s'empare d'un sujet grave qui concerne 2 500 000 adultes en France et près de 200 000 en Bretagne. Au terme de son travail, il forme le vœu que les réflexions et pistes d’actions proposées contribuent à la mise en œuvre d’une nouvelle politique prioritaire, déterminée et pérenne, de lutte contre l’illettrisme en Bretagne.

Depuis plus de 40 ans des moyens sont consacrés à la lutte contre l'illettrisme mais il reste encore beaucoup à faire, et à faire dans la durée.

La lutte contre l’illettrisme, longtemps conduite par les seules associations caritatives ou militantes, sur un terrain essentiellement social ou culturel, est devenue une préoccupation économique.

Dans son rapport, le CESER explore la question de l’illettrisme dans le cas des personnes en emploi ainsi que des jeunes inscrits en première année de certificat d’aptitude professionnelle (CAP) par apprentissage, un public qui a déjà un pied dans l’emploi.

Rapporteur·e·s : Anne LE MENN et Gilles MATHEL

 

L'illettrisme, de quoi parle-t-on ?
L’illettrisme qualifie la situation de personnes qui, bien qu'ayant été scolarisées en France, ne parviennent pas à lire et comprendre un texte portant sur des situations de leur vie quotidienne, personnelle comme professionnelle, et/ou ne parviennent pas à écrire pour transmettre des informations simples. Pour certaines personnes, ces difficultés avec l’écrit se combinent, à des degrés divers, avec une insuffisante maîtrise d’autres compétences de base comme la communication orale, l’utilisation des nombres, le raisonnement logique, la prise de repères dans l’espace et dans le temps, etc.

 

L'illettrisme en chiffres
L’illettrisme concernerait 2 500 000 adultes en France. Il n’existe pas de données précises pour la Bretagne, mais on parle de 150 000 à 200 000 adultes de 18 à 65 ans concernés. Par ailleurs, environ 1 900 jeunes âgés de près de 17 ans sont identifiés chaque année dans la région lors des Journées Défense et Citoyenneté organisées par le ministère de la Défense.